En tout cas, on aura de quoi lire

En espérant que quelqu’un pensera en 2012, et plus si affinités, à créer un genre de prix Nobel de e-littérature, une sorte de pavillon du Net-Land-Art à la FIAC, un format ePub qui ne massacre pas les twits dans les e-books, une usine à pdf qui préserve les liens électroniques dans les textes convertis et une liseuse youscribe qui permette de faire défiler le texte automatiquement sans les mains à la vitesse qu’on veut sur l’écran, et surtout que Net-Land-Art et Mad-In-France seront publiés en format papier traditionnel parce que ce sera quand même plus satisfaisant pour l’égo de l’auteur et pour la durabilité des librairies et bibliothèques traditionnelles sans lesquelles les villes et la vie seraient moins jolies ; parce que ce sera quand même plus sympa dans les linéaires et plus décent sur les tables basses ou de chevet que les que les vrai-faux livres de politiciens dépassés (du passé, aussi) du mulot ou les plagiats plus ou moins avoués de professionnels de la vente de lettres pas si belles que ça ; et parce que ça ne sera en définitive pas nécessairement moins écologique avec ces bilans carbone et toussa-toussa du livre-électrique à 5 lames qui va sous la douche et marche même la nuit avec son nouveau gel fluorescent selon la pub TV mais qui sert quand même à la base surtout à raser le lecteur (les lecteurs ? l’électeur ?), on peut toujours se dépêcher de e-lire (gratuitement) des phrases d’une demi-page de sans trop de ponctuations pour ne pas perdre de temps ; ni trop d’auto-censure pour ne pas perdre ses esprits ; ni les images et musiques qu’on trouve sur le blog, parce que les livres, fussent-ils « e », c’est une chose trop sérieuse pour être laissée aux auteurs (quant aux éditeurs, lecteurs et autres censeurs, c’est encore une autre histoire). Tout sur tout, et un peu plus, en cliquant sur les icônes :

               

Sinon, pour ceux qui bossent tout le temps même le dimanche et pendant la trêve des confiseurs parce qu’il le faut bien

   

Et pour ceux qui s’intéressent aux sondages, AAA, affaires et autres trucs dont on parle entre les publicités à l’ORTF

   

Retour vers 2012

   

 Ou plutôt au café du matin à Paris

   

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s